Inmoov, le premier robot humanoïde que vous pourrez imprimer en 3D directement depuis chez vous. (Vidéo)

Grâce à l’évolution de la technologie, les robots ne sont plus réservés au domaine de la science-fiction. Un Français a créé un humanoïde électronique que vous pourrez fabriquer directement depuis chez vous grâce à une imprimante 3D ! On vous présente cette impressionnante innovation qui démocratise d’avantage l’univers de la robotique.

InMoov, c’est le nom de cet incroyable robot de 14 kg créé par Gaël Langevin, designer, sculpteur et DIY amateur français (Do It Yourself : Faîtes le vous-même). Son concept ? Un humanoïde à véritable échelle humaine que vous pourrez imprimer directement depuis chez vous grâce à une imprimante 3D et un budget maximum de 700 €, le premier du genre ! Dans une interview accordée à nos confrères d’Additiverse, il explique : « Mon projet est une plateforme de développement accessible à tous pour peu que vous ayez une petite imprimante 3D d’un volume imprimable 12x12x12cm. Toutes mes pièces sont conçues pour s’imprimer sans difficulté particulière et s’assembler soit par vis ou par éléments clipsables. »

Ce projet est donc open source avec cependant une licence non-commerciale, ce qui veut dire que chacun est libre de le modifier, de le retravailler et de l’utiliser ! D’ailleurs, ses plans 3D ont déjà été exploités pour la réalisation d’une prothèse de main ! De plus, Gaël met aussi sur son site les plans de chaque nouvelle partie qu’il conçoit ainsi que les tutoriels de construction, de cette façon ils peuvent être utilisés dans les écoles, les universités, dans un cadre familial, etc.

 

Bien qu’il travaille seul sur la conception de son robot, il avoue néanmoins utiliser les informations disponibles sur Internet pour résoudre certains problèmes auxquels il peut être confronté et pour lesquels il lui aurait fallu plusieurs années d’étude. Pour ce qui est de sa source d’inspiration, il explique : « Tout m’inspire, c’est l’essence même de mon travail. Je peux regarder une boite de conserve et imaginer comment la transformer de façon à en faire des pièces de capteur sensoriel pour le bout des doigts du robot. Les livres, le cinéma, bien sûr, sont des portes ouvertes vers certaines visions du futur et je pense qu’il est difficile de ne pas faire de rapprochement entre mon robot et ceux que nous avons vus dans les films de science-fiction. » D’ailleurs, il confie aussi être depuis son plus jeune âge passionné par Robinson CrusoéRahanGeo Trouvetou et Pif Gadget, ce qui explique peut-être son côté bricoleur et débrouillard.

Au commencement, Gaël s’est armé d’une petite imprimante 3D FDM qu’il a « hackée » en rajoutant un plateau chauffant à thermostat fait maison pour pouvoir produire ces oeuvres modélisées en 3D sous Blender, un logiciel open source. Dans le cadre de son travail, il a été consulté afin de créer une prothèse futuriste pour une marque de voiture. Le projet ayant été annulé avant même qu’il n’ait eu le temps de commencer, il s’est quand même lancé dans la réalisation de cette main robotique. C’est ainsi qu’il l’a modélisée et articulée facilement afin que n’importe qui disposant d’une petite imprimante 3D puisse la reproduire ! Il a ensuite mis les pièces a disposition sur Thingiverse et rapidement, ses plans ont fait le tour du monde. Il s’est ensuite intéressé à un petit moteur de voiture télécommandé afin de motoriser sa main, puis grâce à une carte microcontrôleur en open source(Arduino), il a pu la contrôler directement grâce au clavier de son ordinateur ! Gaëla ensuite miroité sa première main pour en produire une seconde, puis s’est dédié à la construction des biceps, des épaules, du torse, de la tête, etc. Lorsque les deux bras furent confectionnés, il chercha le moyen de les synchroniser… Malheureusement, tous les logiciels étaient chers et compliqués. C’est alors qu’il a découvert MyRbotLab et Greg Perry, celui qui gérait le logiciel Arduino. Il l’a ainsi aidé à continuer son projet. A l’heure actuelle, Gaël utilise une imprimante BFB 3D Touch qui n’est plus commercialisée et la quasi-totalité de ses pièces sont imprimées avec du filament ABS, même les grands boulons et les vis !

Le site Additiverse a voulu ensuite savoir comment Gaël pensait que la robotique allait se développer dans les années à venir. A lui de répondre : « Je pense que c’est maintenant et c’est inéluctable. C’est comme l’électricité ou Internet, nous allons franchir le pas dans les quelques années à venir. Il faut savoir qu’il existe déjà des robots qui courent, pensent et modifient leur comportement en fonction de la situation dans laquelle ils se trouvent. Je me dis, s’ils sont déjà là, autant savoir comment on les fait en les construisant nous-mêmes, non ? J’ai toujours préféré construire mes outils moi-même, au moins je comprends où est le problème lorsqu’ils tombent en panne. » En ce qui concerne les relations qu’il entretien avec son robot, le concepteur d’InMoov confie lui parler (d’autant plus que ce dernier est doté d’un système de reconnaissance vocale) et que celui-ci lui répond ! Puis il continue en rapportant que d’ici une vingtaine d’années, il espère voir une évolution, un changement qu’il juge nécessaire dans le concept de la vie…

Enfin, si vous souhaitez vous aussi construire votre propre InMoovvous pouvez vous rendre sur le site de Gaël où vous trouverez les plans en 3D, les étapes à suivre pour le construire et pour lui insuffler la vie grâce à des tutoriels et des explications détaillées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsqu’on a appris que cet impressionnant robot avait été construit par un seul designer, nous n’en revenions pas ! Sa création est absolument incroyable et le fait qu’elle ait été fabriquée entièrement grâce à une imprimante 3D nous a vraiment impressionnés. On aime aussi beaucoup la façon de penser de Gaël qui laisse son projet en open source afin que tout le monde puisse en profiter et le faire évoluer. En tout cas, on espère qu’il verra de nombreuses améliorations. Vous imaginez-vous imprimer vos propres robots depuis chez vous dans un futur proche ?

Source : Daily Geek Show

Poster un commentaire